technique de survie

Les 12 Techniques de Survie que vous ne Verrez pas à la Télévision !

Il y a certaines de techniques de survie qu’il vaut mieux connaître en situation d’urgence. Dans la nature ou en ville, vous pourrez vous en servir pour vous sortir de situations difficiles. Dans cet article, vous allez découvrir les meilleures techniques de survie.

Technique de survie n°1: Ayez toujours un petit kit EDC sur vous

Un kit EDC de survie ou Everyday Carry est un ensemble d’objets et équipements ayant une utilité pratique que vous portez sur vous au quotidien. Ce qui se trouve dans votre EDC doit donc être léger et peu encombrant.

Un EDC contient des éléments classiques comme votre téléphone portable, une montre ou encore votre porte-feuille. Mais vous pouvez y ajouter d’autres petits équipements que la majorité des gens n’ont pas et qui pourraient bien vous sauver si vous vous trouvez dans une situation difficile. Cela peut par exemple être un couteau suisse, une carte suisse, une petite lampe de poche ou encore une pastille de purification de l’eau lorsque vous êtes dans un pays où boire de l’eau est risqué.

Grâce à votre EDC de survie, vous aurez un petit panel d’équipement pour survivre si vous vous retrouvez dans une situation difficile. Par exemple, si vous vous retrouvez coincé dans une pièce, vous pourrez peut être vous servir de votre couteau suisse pour ouvrir une porte ou une fenêtre.

Technique de survie n°2: Trouver de l’eau potable rapidement

Trouver eau dans la nature

Il y a 2 types d’eau que vous pouvez trouver en pleine nature: l’eau déjà purifiée et l’eau qui peut vous tuer, tout simplement.

Vous devez donc être très attentif et ne pas boire une eau douteuse: Les eaux troubles, dans les flaques d’eau, les petits ruisseaux, les gouttières…

Pour purifier une eau que vous trouvez dans la nature, vous avez plusieurs possibilités:

La pluie, la neige et la rosée sont des sources plus fiables d’eau propre que vous pouvez recueillir facilement. Vous pouvez par exemple utiliser votre couverture de survie pour récupérer de l’eau de pluie. Vous pouvez également extraire de l’eau des vignes, des chardons et de certains cactus. A noter que même dans ce cas, il est préférable d’utiliser une pastille de purification de l’eau ou de la faire bouillir avant de la boire.

Y a-t-il des érables ou des bouleaux dans les environs ? Faites un trou dans l’écorce et laissez couler la sève – la boisson énergétique de la nature. Cette technique de survie est simple et peu exploitée.

Technique de survie n°3: Identifier les plantes sauvages comestibles

Il n’est pas nécessaire de s’attaquer au gros gibier dans une situation de survie, et il y a de fortes chances que vous gaspilliez de l’énergie en essayant en vain de l’abattre si vous n’êtes pas équipé. Il faut plutôt essayer de prendre des petits animaux plus faciles à attraper comme les poissons, les grenouilles ou les fruits de mer sur le littoral.

Avec cela, rien de tel que de manger des plantes sauvages comestibles. Cela vous apportera une énergie facile d’accès et en abondance dans la nature. Quand on les connaît bien, ces plantes sont présentes en abondance dans la nature et il est possible d’y avoir accès sans trop d’efforts.

Séparer les plantes que vous pouvez manger de celles qui vous tueront est une question d’étude et de mémorisation. Vous devez donc vous former dès maintenant en lisant des livres sur le sujet et/ou en vous faisant accompagner par des spécialistes. Parmi les plantes comestibles courantes, citons l’ortie, les pissenlits, le plantain, la pâquerette et l’oseille sauvage.

Technique de survie n°4: S’orienter de nuit avec l’étoile polaire ou la lune

Pour pouvoir vous orienter si vous devez avancer de nuit, le plus simple est d’utiliser les étoiles. Trouvez l’étoile polaire, qui se trouve à l’extrémité du manche de la constellation de la Petite Ourse. Si vous pouvez trouver la Grande Ourse, tracez une ligne entre les deux étoiles au bord extérieur de la partie de la constellation correspondant à l’ourse. Prolongez cette ligne vers la Petite Ourse, et elle s’alignera avec l’étoile polaire. Si vous faites face à l’étoile polaire, vous êtes face au nord.

S’il y a un croissant de lune dans le ciel, reliez les extrémités du croissant par une ligne imaginaire. Prolongez cette ligne jusqu’à l’horizon pour indiquer le sud. Une fois que vous avez déterminé votre direction, choisissez un point de repère à proximité ou au loin pour le suivre à la lumière du jour.

Technique de survie n°5: Faire un feu

Faire un feu

Le démarrage d’un feu repose sur quatre ingrédients clés :

  • Un allume-feu: Cela peut être un morceau d’amadou, ou autre allume-feu composé de matières sèches et fibreuses (des boules de coton recouvertes de vaseline ou de baume à lèvres sont un excellent choix, si vous en avez)
  • Du bois de trois tailles différentes : diamètre d’un cure-dents, coton-tige et crayon. Utilisez une bûche de la taille d’un avant-bras comme base.

Lorsque l’amadou est allumé, empilez le petit bois d’allumage contre la grande bûche, comme un appentis, pour permettre à l’oxygène de passer et d’alimenter les flammes. Ajoutez du bois d’allumage plus gros au fur et à mesure que la flamme grandit, jusqu’à ce que le feu soit suffisamment chaud pour permettre l’utilisation de bûches plus grosses.

Technique de survie n°6: Construire un abri solide qui vous protège du froid

Il n’est pas surprenant que l’hypothermie soit la première cause de mortalité en extérieur par temps froid. Cela signifie qu’un abri bien isolé doit être votre priorité absolue dans une situation de survie prolongée quand il fait froid.

Pour fabriquer un simple abri, trouvez un arbre abattu reposant en angle, ou placez une grosse branche solidement contre un arbre debout, et empilez des branches plus petites proches les unes des autres sur un côté. Superposez des débris, comme des feuilles et de la mousse, sur la paroi inclinée. Enfin, isolez-vous du sol froid – qui aspirera la chaleur de votre corps chaud – en superposant une couche de 10 à 15 cm de débris sur lesquels vous pourrez vous allonger.

Il existe une technique d’abri que vous pouvez utiliser par temps froid qui consiste à vous faire un banc surélevé dans l’abris, en dessous duquel vous pouvez mettre les braises chaudes de votre feu en fin de journée pour réchauffer le sol et l’abri.

Technique de survie n°7: Contrôler ses émotions

Se retrouver dans une situation de survie peut être extrêmement déstabilisant. Ce n’est pas comme si vous vous entraîniez à vous retrouver dans de tels cas tous les jours, n’est-ce pas ? La plupart des gens peuvent devenir très nerveux et paniquer dans ce genre de situation. 

Mais comment garder son calme en pleine nature en situation de survie ?

Si vous voulez vous sortir d’une situation difficile, vous devez vous appuyer sur un jugement sûr. Si vous êtes agité, trop anxieux ou paniqué, votre cerveau ne pourra pas réfléchir correctement.

La première chose que vous devez faire est de prendre une grande respiration et d’essayer de contrôler votre anxiété et votre panique. Vous devez vous concentrer sur les éléments extérieurs et non sur ce qui se passe en vous. Egalement, mettez-vous en mouvement et ne restez pas à rien faire en ruminant sur ce qui vous arrive. La plupart du temps, les choses ne sont pas aussi catastrophiques que l’on peut penser. Si vous gardez la tête froide, vous trouverez plus rapidement des moyens de vous sortir du pétrin.

Se sortir d’une situation délicate nécessite une approche saine et rationnelle. Si vous ne pensez pas correctement, vous ne pourrez pas mettre en pratique les autres techniques de cet article. La première chose à faire est donc de maîtriser vos émotions et de commencer à élaborer un plan.

Technique de survie n°8: Conservez un feu quand il pleut

Si le temps est humide, il peut être très difficile d’allumer et d’entretenir un feu. Toutefois, certains conseils et astuces peuvent vous aider. La chose la plus importante à retenir est que si vous obtenez un feu, il supportera probablement une pluie légère.

Par contre, ne vous attendez pas à ce que votre feu brûle sous un orage tropical ! Voici quelques bons conseils pour allumer et entretenir un feu par temps humide.

Évitez de faire un feu dans un trou

Si le temps est sec, creuser un petit trou pour servir de foyer pour votre feu peut être une bonne idée. Cependant, par temps humide, le trou peut rapidement se remplir d’eau de pluie. Évitez donc cette technique lorsqu’il pleut.

Trouvez des morceaux de bois secs
Il peut être difficile de trouver du bois sec s’il pleut depuis un certain temps. Cependant, vous pouvez chercher des morceaux de bois qui se trouvent sous des arbres épais, il y a de bonnes chances que vous y trouviez un endroit sec. Vous pouvez aussi trouver des brindilles sèches pour allumer un feu dans les terriers de lapin. Enfin, sur du bois ancien très serré, vous pouvez écorcher la surface, l’humidité ne pénètre généralement pas jusque dans le milieu du bois.

Utilisez les feuilles de pin et d’acacia
Ces arbres exsudent une substance collante hautement inflammable que vous pouvez utiliser pour entretenir un feu en cas de pluie légère et de conditions humides.

Faites de petits morceaux de votre bois de chauffage
N’oubliez jamais que si vous fendez les branches en petits morceaux, elles brûleront mieux.

Faites attention à la forme du feu
La forme du foyer du feu est essentielle, surtout si vous essayez de l’allumer dans un environnement humide. Veillez à ce que la forme du feu soit aussi conique que possible. Si votre feu est plat et dispersé, il sera éteint plus rapidement par la pluie.

Technique de survie n°9: Se réchauffer dans la nature par tous les moyens

Rester au chaud dans un environnement sauvage froid ou glacial peut être un défi très difficile à relever. Cependant, il existe des astuces qui peuvent vous faciliter la tâche. Si vous vous trouvez dans une situation où le froid a raison de vous, rappelez-vous les conseils suivants.

  • Couvrez-vous avec le plus de couches possibles : La meilleure façon de combattre le froid est de ne pas le laisser s’échapper de votre corps. Veillez à porter autant de couches que possible.
  • Videz votre vessie pour rester au chaud : Cela peut sembler fou, mais c’est vrai. Lorsque votre corps stocke de l’urine, il a besoin de chaleur supplémentaire pour garder ce liquide au chaud. Si vous videz votre vessie, cette énergie peut être utilisée pour garder les autres parties de votre corps au chaud.
  • Installez-vous confortablement avec votre partenaire : Si vous êtes avec quelqu’un dans la nature, se blottir l’un contre l’autre pendant le sommeil peut être utile.
  • Couvrez votre tête : La plupart de la chaleur corporelle est perdue par la tête. Veillez à isoler correctement votre tête. Portez un chapeau ou autre.
  • Dormez dans un animal éviscéré: Si vous ne pouvez pas vous construire un abri par manque de bois par exemple, vous pouvez abattre un animal, retirer tout ce qui se trouve dans son ventre et dormir à l’intérieur. Cela peut paraître rebutant, mais ce peut être une des seules manières de ne pas mourir de froid.

Technique de survie n°10: Gérer une morsure d’animal

Si vous êtes coincé dans la nature, vous êtes sur le territoire d’animaux sauvages. Il existe une réelle possibilité qu’un animal vous morde ! Dans ce cas, il est important de connaître la meilleure façon de faire face à cette situation.

La première étape consiste à attacher un bandage serré autour du membre, au-dessus de la morsure, afin d’empêcher le sang de s’écouler de la blessure vers les autres parties du corps. Une fois cette opération effectuée, l’étape suivante consiste à laver la plaie aussi soigneusement que possible. Si vous avez du savon, utilisez de l’eau savonneuse pour nettoyer la plaie.

Votre travail consiste à empêcher les parasites présents dans la morsure de l’animal d’atteindre le sang. Un lavage soigneux peut vous débarrasser de certains parasites, réduisant ainsi la charge parasitaire. Cela donne à votre système immunitaire une meilleure chance de combattre l’infection.

Si vous avez de l’alcool à portée de main, versez-en sur la plaie. Cela diminuera encore le nombre d’agents pathogènes. Mais pour être efficace, vous devez utiliser des boissons fortes comme le whisky ou le rhum. Les boissons comme la bière contiennent trop peu d’alcool pour être d’une quelconque utilité dans cette situation.

Technique de survie n°11: Signaler votre présence aux secours grâce à 2 méthodes

Si vous vous trouvez seul dans une situation de survie (ce peut être sur une île déserte mais aussi au milieu de la montagne), vous pourriez avoir besoin de signaler votre présence aux secours au plus vite. C’est encore plus vrai si vous souffrez d’une blessure incapacitante et que vous ne pouvez pas vous déplacer. Deux méthodes, si elles sont utilisées correctement, garantissent que, si quelqu’un regarde, il vous verra.

La première technique est de faire un feu de signalisation – et la première règle est de le placer à l’air libre pour être visible. Cela signifie le sommet d’une colline ou une clairière dans une forêt où rien, comme une falaise ou des arbres, ne pourra disperser la fumée. Créez une plate-forme pour élever la base du feu au-dessus du sol afin que l’humidité ne sature pas le bois. Gardez votre meilleur matériau combustible pour votre feu de signalisation afin de garantir un allumage rapide. Une fois le feu allumé avec un briquet ou un firesteel, empilez des branches vertes, comme des branches de pin en hiver, pour produire une fumée épaisse. Il ne s’agit pas de produire de la chaleur, mais surtout une fumée épaisse visible de loin.

La seconde technique pour vous faire repérer est d’utiliser un signal miroir. Le reflet d’un miroir de signalisation – même la nuit, au clair de lune – peut être vu à des kilomètres à la ronde, bien plus loin que n’importe quelle lampe de poche. Vous n’avez pas besoin d’un miroir de signalisation acheté en magasin pour être efficace. Improvisez avec n’importe quelle surface réfléchissante dont vous disposez, qu’il s’agisse d’un rétroviseur, de phares ou de l’écran d’un téléphone portable. La clé est de viser le reflet, et c’est simple. De nombreuses personnes ont été retrouvées grâce à cette technique de survie ! Ensuite, l’idée est d’essayer de viser votre cible avec le reflet: Un bateau, un hélicoptère ou un avion qui passe à proximité.

Technique de survie n°12: Fabriquer ses outils et ustentiles

Si vous vous trouvez dans une situation de type survie, vous n’aurez certainement pas les ustensiles nécessaires pour cuisiner vos aliments ou vous fabriquer un abri. Dans ce cas, vous devrez peut-être improviser pour fabriquer les vôtres. Vous pouvez concevoir  des cuillères en bois, une lance de chasse, un gril de fortune, etc…

Une fois que vous avez allumé un feu, vous pouvez créer un gril temporaire à l’aide de fils et tiges métalliques pour faire cuire n’importe quoi, du poisson à la viande. Vous pouvez également faire bouillir de l’eau dans une tasse de fortune fabriquée à partir de feuilles d’aluminium.

Ces techniques de survie doivent être approfondies et essayées sur le terrain. Il est important de les mettre en pratique pour bien les assimiler et pouvoir être efficace le jour J. N’hésitez pas à nous donner votre avis en commentaire !

4 réflexions sur “Les 12 Techniques de Survie que vous ne Verrez pas à la Télévision !”

  1. Ping : Top 7 des Survivalistes Connus et Influents à Suivre - Esprit Nature & Survie

  2. Ping : Devenir Survivaliste en 7 Jours top Chrono: Le Guide Complet ! - Esprit Nature & Survie

  3. Ping : Meilleures Pastilles de Purification de l'Eau en 2022: Lesquelles Choisir ? - Esprit Nature & Survie

  4. Ping : Montre de Survie: Quelle est la Meilleure en 2022 ? (Survivaliste) - Esprit Nature & Survie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.