Pastilles purification eau

Meilleures Pastilles de Purification de l’Eau en 2022: Lesquelles Choisir ?

En randonnée ou en trekking en pleine nature, trouver de l’eau potable peut vite devenir mission impossible. Les pastilles de purification de l’eau peuvent alors devenir indispensables. Très faciles à utiliser, ces pastilles sont efficaces pour éliminer les bactéries et les virus qui prolifèrent dans l’eau récupérée.

Quelles sont les meilleures pastilles de purification en 2022 et existe-t-il d’autres solutions pour purifier l’eau ?

Les meilleures pastilles de purification de l’eau pour la randonnée, la survie et les voyages

pastilles de purification de l'eau micropur

Les pastilles de purification de l’eau de la marque Micropur agissent efficacement grâce à leurs principaux agents actifs : les ions d’argent combinés avec du chlore empêchent la prolifération bactérienne.

Utilisés dans de l’eau claire, Micropur affirme que ces comprimés élimineront les virus et les bactéries en 30 minutes et la giarda (micro-organisme provoquant des troubles digestifs importants) en 2 heures. Si l’eau prélevée est très sale, il est recommandé de la filtrer avant d’utiliser les pastilles. Pour cela, vous pouvez par exemple utiliser une paille filtrante comme nous le verrons plus bas dans l’article.

Le point fort des pastilles Micropur : 1 comprimé pour 1 litre d’eau suffit. Pratiques et économiques, les 100 comprimés ne prendront pas beaucoup de place dans votre sac mais pourront purifier 100 litres d’eau et se conservent durant 5 ans.

Vous pouvez utiliser ces pastilles lorsque vous partez seul dans la nature pour des activités de randonnée, de bushcraft ou de survivalisme. Vous pouvez aussi utiliser ces pastilles pour purifier l’eau en voyage lorsque vous vous rendez dans des pays peu développés comme en Afrique par exemple. Il vous suffit d’en glisser quelques-une dans le sac que vous emportez avec vous au quotidien, ou même dans votre camping-car si vous en avez un.

Où acheter les pastilles de purification de l’eau Micropur ? Vous pouvez acheter des pastilles de purification de l’eau en pharmacie ou en ligne sur Amazon.

Pourquoi purifier l’eau que l’on trouve dans la nature ?

purifier eau dans la nature

Pour limiter le risque d’infections et maladies

Boire une eau non potable ou infectée est l’une des principales causes de maladies lors de voyages ou expéditions dans la nature. Dans certains ruisseaux ou cours d’eau, l’eau est claire et peut donc paraître pure… Pourtant, il y a de nombreux microorganismes qui se développent dans l’eau que vous ne pouvez pas voir à l’œil nu et dont certains sont pathogènes. Il ne faut donc jamais se fier simplement à l’apparence de l’eau mais toujours s’assurer que l’eau soit bien purifiée.

Les micro-organismes pathogènes se développent très rapidement dans les eaux naturelles et peuvent notamment entraîner des maladies intestinales chez l’Homme qui peuvent être dangereuses. Ceci peut être accentué si le randonneur est déjà dans une situation de fragilité, liée à la fatigue et à la difficulté de son voyage.

Si vous buvez une eau non filtrée et purifiée, vous prenez le risque que l’eau contienne:

  • Des contaminants chimiques (chlore, nitrates, pesticides…)
  • Des virus
  • Des bactéries comme la Salmonella ou l’E.coli
  • Des micro-organismes comme le giardia qui cause des maux de tête, diarrhées, crampes, vertiges…
  • Des résidus comme du sable ou de la terre

Un mot d’ordre donc : si l’eau ne vient pas d’un robinet parfaitement sûr, il faut la purifier avant de la consommer. Pour cela, les pastilles de purification de l’eau sont très efficaces et peuvent être utilisées après avoir filtrer l’eau si celle-ci est trouble.

Pour avoir une quantité d’eau suffisante

Ne pas manger pendant quelques jours, c’est possible pour un être humain, mais ne pas boire, c’est autre chose ! La première question que doit se poser un randonneur ou trekkeur avant de partir est la suivante : comment vais-je faire pour bien m’hydrater ? Tout en sachant que vous devrez boire au moins 2 à 3 litres d’eau par jour pour être en possession de toutes ses capacités. Une quantité qui augmente en fonction des itinéraires empruntés et de leur difficulté mais aussi selon le climat de l’expédition.

Même si le randonneur prend la route avec un stock d’eau, celui-ci peut vite être épuisé. Le randonneur qui ne s’hydrate plus s’expose alors à plusieurs conséquences : hyperthermie (hausse de la température), déshydratation… Il doit alors se tourner vers les eaux naturelles au plus vite.

Des points d’eau seront accessibles dans la nature, comme des ruisseaux, des sources ou des rivières, mais rares seront ceux qui disposeront d’une eau immédiatement potable. Une fois l’eau récupérée, la purification est alors indispensable. 

Les autres moyens pour purifier l’eau non potable dans la nature

Utiliser des pastilles de purification de l’eau n’est pas la seule possibilité que vous avez pour purifier l’eau. De plus, sur le long terme, ces comprimés peuvent abîmer le microbiote intestinal.  Il faut donc les utiliser avec parcimonie et mesure, uniquement lorsqu’il n’y a aucune autre solution pour purifier l’eau.

Voici les autres moyens pour purifier l’eau dans la nature :

Faire bouillir l’eau

Faire bouillir eau

Une des techniques de survie les plus connues et utilisée depuis la nuit des temps pour purifier l’eau, c’est de la porter à ébullition. Pour ceci, il y a quatre étapes principales :

  • recueillir une eau relativement claire
  • allumer le réchaud ou un feu
  • filtrer l’eau (à l’aide d’un filtre ou d’un simple linge fin et propre)
  • la faire bouillir dans la casserole sur le feu

Dans une eau à 100°C, en moins d’une minute, la plupart des micro-organismes, virus et bactéries sont détruits.

Il est possible d’obtenir le même résultat avec une eau portée à ébullition à une plus faible température : il suffit pour cela de patienter plusieurs minutes pour une eau à 85°C et jusqu’à 30 minutes pour une eau à 70°C. L’OMS conseille d’ajouter 1 minute d’ébullition par 1000 mètres de dénivelé.

L’avantage principal de cette technique est qu’elle nécessite seulement d’avoir un réchaud et du combustible. C’est également une méthode 100 % naturelle.

Il y a cependant quelques inconvénients : c’est un procédé long, d’autant plus si le randonneur se trouve en altitude. Il faut aussi noter que boire cette eau ne sera pas très rafraîchissant ni forcément agréable puisqu’elle sera chaude et aura un goût plutôt fade. Enfin, faire bouillir l’eau n’élimine pas certaines particules et polluants chimiques.

Utiliser une gourde ou une paille filtrante

Il peut être intéressant pour le randonneur ou trekkeur de s’équiper d’une gourde filtrante avant de partir en expédition. Celle-ci va lui permettre de recueillir une eau qui sera directement purifiée grâce au filtre intégré dans la bouteille.

La seule condition pour que cet accessoire soit réellement efficace et sans danger est de recueillir une eau très claire et dans un cours d’eau en mouvement (éviter l’eau stagnante). En effet, si l’eau est trop sale et contient beaucoup de résidus, le filtre pourrait se boucher rapidement et devenir inutilisable.  Certains fabricants conçoivent des gourdes filtrantes de plus en plus performantes, avec des capacités de filtration élevées.

Une paille filtrante peut aussi s’avérer très utile : cet accessoire très compact et léger contient généralement une cartouche filtrante qui récupère les particules et les bactéries. Comme pour la gourde filtrante, il faudra éviter de boire une eau trop trouble avec ce type de paille puisque ses capacités de filtration restent limitées. Pour autant, son côté pratique et simple en fait un accessoire apprécié des randonneurs, pour qui l’idée de boire directement l’eau d’une rivière ou d’un ruisseau à la paille est vraiment satisfaisant.

Faire un trou proche d’un ruisseau

Cette technique demande un peu d’exercice mais a fait ses preuves. Dans cette vidéo, vous pouvez découvrir une explication pratique et complète sur la purification de l’eau d’un cours d’eau sans matériel.

La condition principale pour réussir cette technique est d’abord la qualité de la zone où sera creusé le trou. Le voyageur devra éviter certains endroits, comme ceux à proximité d’activités humaines (élevages, usines, routes…) et les eaux stagnantes, où les risques de contamination sont multiples.

Avant de creuser un trou, à l’aide d’un bâton ou tout autre équipement à la portée du randonneur, il est préférable de trouver un endroit où la berge est assez basse.

Le but est de chercher l’eau en bordure du ruisseau ou d’un cours d’eau, mais sans être trop proche : plus le trou sera proche de la berge, moins la filtration de l’eau sera bonne.

Le trou devra être légèrement plus bas que le niveau de l’eau. Une fois creusée, la fosse se remplira plus ou moins vite. Il faudra patienter quelques instants le temps que l’eau se décante et, grâce à la filtration naturelle, le randonneur pourra boire une eau purifiée.

Autres précisions importantes sur la purification de l’eau

Ces différents procédés pour purifier l’eau sont réservés à des situations extrêmes, dans des conditions de randonnées, de trekking ou de survivalisme. Il n’est en aucun cas conseillé de réaliser ces techniques pour boire de l’eau si vous n’êtes pas dans ces situations.

Même si vous êtes un connaisseur des expéditions en pleine nature et des méthodes de purification de l’eau, voici quelques rappels  :

  1. Il ne faut pas seulement s’attacher à la qualité de l’eau : l’hygiène des récipients nécessite tout autant d’attention. Les goulots et bouchons peuvent contenir des micro-organismes, alors veillez à bien les nettoyer.
  2. Emmener au moins deux récipients afin de pouvoir faire décanter l’eau, la pré-filtrer ou la purifier.
  3. Prévoir une solution de purification de secours dans le cas où votre première technique ne fonctionnerait pas. Par exemple, embarquez un second filtre dans le cas où votre premier serait bouché ou prenez des pastilles de purification avec vous au cas où vous ne trouvez pas d’endroit adéquat pour réaliser la technique du trou près d’un ruisseau.

Les pastilles de purification de l’eau prennent peu de place et pourraient vous rendre grandement service en pleine nature ou en voyage. Pensez à toujours en glisser quelques unes dans votre sac ou dans votre EDC de survie !

4 réflexions sur “Meilleures Pastilles de Purification de l’Eau en 2022: Lesquelles Choisir ?”

  1. Ping : EDC Survie: Que doit-il Contenir ? 7 Objets Coup de Cœur ! - Esprit Nature & Survie

  2. Ping : Les 12 Techniques de Survie que vous ne Verrez pas à la Télévision ! - Esprit Nature & Survie

  3. Ping : Matériel de Survie en Forêt: Les 17 Equipements à Prendre avec Vous - Esprit Nature & Survie

  4. Ping : Les 12 Outils du Kit de Survie Sans Electricité pour se Préparer à une Coupure de Courant - Esprit Nature & Survie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *